Catégorie : Dossiers

Comment Réussir ses photos d’éclipse lunaire

photo eclipse lunaire

Le 27 juillet prochain sera exceptionnel !!!!

Si la météo le permet nous pourrons assister à la plus longue éclipse lunaire du siècle !

Et en prime la planète Mars sera au rendez-vous au plus près de la terre !!!

 

 

 

lune de sang

 

 

 

Un peu d’astro:

 

Les différents Types d’éclipses lunaires

 

 

Eclipse Lunaire PenombraleCela se produit lorsque la lune traverse l’ombre de la Terre.

Ces éclipses sont subtiles et difficiles à observer.

 

 

Éclipse lunaire partielleCela se produit lorsqu’une partie de la lune traverse l’ombre de la Terre.

Ces éclipses sont faciles à voir à l’œil nu.

 

 

 

Éclipse lunaire totaleCela se produit lorsque la lune entière traverse l’ombre ombrelle de la Terre. Pendant la phase totale, la lune devient rouge, d’où son appellation de Lune rousse, ou plus spectaculairement et pour suivre la mode, de Lune de sang.

(Comme lors de nos couchers de soleil, la teinte orangée va dominer puis virer au rouge)

 

Et Voici ce qui va se passer ce vendredi 27 juillet 2018,  heure par heure

( Pensez à rajouter 2h pour une observation en France, et à vous tenir prêt dès 21H ou même 19h pour ne rien rater)

Animation July 27 2018 lunar eclipse appearance
Animation créée par Tomruen sur Wikimedia

 

Une éclipse lunaire commence comme un croissant qui apparaît lentement sur un bord de la lune.

Pendant la prochaine heure, la lune plonge graduellement plus profondément dans l’ombre de la Terre, on parle aussi du cône d’ombre.

Avec une éclipse lunaire totale, les dernières minutes des phases partielles peuvent être assez intenses et spectaculaires !!!

Le croissant de la lune s’amincit à mesure que les ténèbres se propagent à travers un ciel nocturne maintenant privé de la lune.

Astuce : Si vous êtes loin de la pollution lumineuse causée par les lumières de la ville, la Voie Lactée deviendra lumineuse au début de la phase totale.

 

Voulez- vous rendre vos photos d’éclipse exceptionnelles ?

 

lune rousse
Photo montage réalisé pour l’occasion

 

Alors rendez-vous sur place la veille ou l’avant-veille pour bien repérer les lieux et choisir votre spot car il existe plusieurs techniques quel que soit le type d’appareil photo que vous allez utiliser pour photographier une éclipse lunaire.

Voici, en pratique, les 4 principales :

 

Téléobjectif,

Grand angle, exposition multiple et  Star Trails.

 

sac photo resistant

Le Matériel :

 

Parce que vous allez shooter en pose longue, n’oubliez pas de stabiliser votre appareil photo en le fixant sur un trépied, (Voir nos conseils pour « bien utiliser un trépied »), et de déclencher avec une télécommande ou le retardateur pour éviter les vibrations.

Prévoir aussi plusieurs cartes SD et des batteries de rechange.

 

Astuce: N ‘oubliez pas que les éclipses peuvent durer plus d’une heure, par conséquent n’hésitez pas à emmener plusieurs boîtiers et objectifs pour varier les différentes techniques et ainsi ramener plein de clichés fabuleux...

 

Et pour bien repérer les différents astres lorsque vous serez sur place, installez une application dédiée sur votre smartphone comme Starlight ©.

 

A vous de jouer, nous vous offrons les outils ICI,

 

et  les 4 Techniques détaillées, ci-dessous :

Dans tous les cas votre APN doit être en Mode MANUEL, y compris pour la mise au point (réglée sur l’infini).

 

 

1- Photographier l’éclipse lunaire au Téléobjectif :

 

Pour capturer les détails de la lune pendant une éclipse lunaire, vous devrez utiliser un téléobjectif ou un télescope.

Il existe de nombreux télescopes qui vous permettront de connecter une caméra à l’aide d’un adaptateur.

 L’utilisation d’un télescope qui a une monture équatoriale et une commande d’horloge électrique qui contrecarre la rotation de la Terre vous permet de suivre automatiquement le soleil, la lune et les étoiles pour une longue exposition…

 

N’hésitez pas à contacter le club ASTRO de votre ville pour découvrir l’Astro-photographie.

– Conseils pour photographier l’éclipse au Télé objectif :

 

 

Astuce: Pour grossir d’avantage les détails de la lune vous pouvez combiner un téléobjectif avec un télé-convertisseur pour augmenter la distance focale. 

 

 

Régler votre APN sur 400 ISO au départ.

                         Vous pourrez ensuite monter jusqu’ à 1600.

 

–  Utiliser une ouverture entre f/8 et f/11 sur votre télé objectif. (Pour gagner en piqué)

 

Le TRUC: ‘Bracketter‘ vos expositions en sous-exposant et sur-exposant par un ou deux f / stops pour vous assurez une exposition parfaite.

 

– Ajuster la vitesse d’obturation.

Attention pour éviter le flou, vous pouvez utiliser notre calculateur de Star trails ou appliquer la règle de 500

 

Astuce : Diviser 500 par votre focale montée sur sur un Full-Frame.

Ex: Avec un 400 mm, vous faites 500/400= 1.25 sec.

Donc si vous posez au delà de 1 sec,

vous aurez un effet de star trails.

 

Si vous utilisez un APS-C utiliser 350/400mm soit un temps de pose maximum de 0.87 sec ou 0.8″.

 

La balance des blancs:

 

Pendant une éclipse totale, la couleur et la luminosité de la lune peuvent varier énormément, prenant des teintes allant de l’orange vif au rouge profond, au brun foncé ou au gris.

La couleur est due à la lumière indirecte qui est réfractée et filtrée par l’atmosphère terrestre avant d’atteindre la lune.

 

Dans le doute, utiliser la mesure Spot  de votre APN pour faire une mesure réelle d’exposition de la Lune et laisser votre balance des blancs sur AUTO.

 

 objectif grand angle

2-Photographier avec un Grand Angle:

 

La technique du grand angle offre le moyen le plus simple de photographier une éclipse lunaire.

Vous pouvez utiliser n’importe quel A.P.N capable de longues expositions, c’est à dire plus de 5 secondes.

 

 

N’oubliez pas de construire votre cadre en soignant les premiers plans tout comme l’arrière plan.

 

 

A- Conseils pour votre shooting au Grand Angle :

 

Etant donné que vous ne pouvez pas prévoir la luminosité de la lune et que celle-ci va changer au cours de la soirée, nous vous conseillons de  commencer avec :

 

un réglage à 400 ISO. Vous pourrez ensuite le pousser jusqu’ à 1600.

 

–  Utiliser l’ouverture la plus grande de votre grand-angle.

Puis pour gagner en piqué, fermer d’un ou deux diaph’.

 

– Ajuster la vitesse d’obturation par incréments de 5 sec puis 3 secondes.

 

Mais attention à ne pas exposer trop longtemps, souvent au delà des 35 sec, pour éviter les Star Trails.

 

Vous pouvez calculer la vitesse d’obturation la plus lente possible avec notre calculateur ICI, en fonction de votre APN et de l’objectif utilisé.

 

 

Avec une vitesse d’exposition supérieure, vous allez commencer à voir des traînées d’étoiles, les Star Trails provoquées par la rotation de la terre.

 

 

B- Conseils pour photographier l’éclipse et les Star Trails:

 

Et pourquoi pas ?

Photographier une éclipse lunaire de cette façon va permettre à la lune de dériver lentement, ce qui peut devenir très créatif en fonction de votre cadre…

 

Comment procéder?

Lorsque vous photographiez le ciel nocturne en utilisant de très longues expositions de plusieurs secondes ou minutes, vous obtiendrez un effet connu sous le nom de Star Trails, c’est à dire une traînée produite par la lumière des étoiles…

 

Je vous conseille de  commencer avec :

 

un réglage à 400 ISO. Vous pourrez ensuite le pousser jusqu’ à 1600.

 

–  Placer l’ouverture de votre  grand-angle à f/8 ou f/11.

Et régler la vitesse d’obturation sur  BULB ce qui va vous permettre de poser au delà des 30 sec.

 

Vous pouvez calculer la vitesse d’obturation la plus lente possible avec notre calculateur ICI, en fonction de votre APN et de l’objectif utilisé.

Le résultat vous indiquera alors le temps de pose minimal pour obtenir l’effet Star Trails.

 

La technique:

Lorsque l’éclipse commence, placez  la lune dans un coin gauche du viseur de l’appareil photo.

Assurez-vous de composer l’image de façon à ce que la lune se déplace dans le champ de vision de l’appareil photo pendant l’exposition.

 

Comment le savoir ?

 

Tout est dans la préparation !!!

 

Pour déterminer l’orientation approximative de la lune et trouver votre spot, rendez-vous sur place une ou deux nuits avant l’éclipse.

 

La lune se lève environ 51 minutes plus tard chaque nuit, donc si l’éclipse est prévue à 21 heures 30 un jour donné, faites l’essai la veille au soir vers 20h40.

La lune semble se déplacer dans le ciel de 15 degrés par heure.

Donc par exemple, si vous shootez en APS-C, la lune mettra environ 3h pour couvrir le champs de vision d’un objectif 35 mm, ou plus de 4h si vous utilisez un Full-Frame !!!  A  moins de l’utiliser avec un objectif 50mm.

 

Le Truc:

Si l’éclipse se produit en début de soirée, la lune se lèvera et son mouvement l’amènera vers le haut et vers la droite.

(Ce sera le cas pour l’éclipse lunaire de ce vendredi, et Mars se trouvera près de la ligne d’horizon pour un shooting en France)

 

 Si l’éclipse se produit au milieu de la nuit, le mouvement de la lune se fera de gauche à droite.

Si l’éclipse se produit au petit matin, la lune se couchera et son mouvement l’amènera vers le bas et vers la droite.

 

Ces directions sont pour l’hémisphère nord. Si vous êtes dans l’hémisphère sud, les mouvements dans les directions gauche et droite seront opposés.

 

Astuce: Utiliser un déclencheur et surtout penser à bien désactiver l’autofocus et effectuez manuellement la mise au point sur l’infini.

( Truc de pro: Perso j’utilise un bracelet anti Lens-creep pour éviter de bouger la Mise au Point par inadvertance)

Lune de sang
(c)2004 Photo montage réalisé par  Fred Espenak-
L’éclipse lunaire totale de 2004 le 28 octobre était largement visible des Etats-Unis.
Ce trio d’images capture la Lune au début (à droite), au milieu (au centre) et à la fin (à gauche) de la totalité.
Le composite a été assemblé à partir de trois expositions distinctes en utilisant Adobe Photoshop.
Un réfracteur AstroPhysics 105 EDT (4 « F / 6) et AP 2X Barlow ont produit une distance focale de 1200mm
L’image a été faite avec un appareil photo Nikon D100 DSLR (4 secondes à f / 12).

 C- L’exposition Multiple:

L’une des plus belles photos que j’ai pu voir d’éclipse de lune est celle de Fred Espenak, en argentique, prise en 2000.

 

La Technique:

 

Lorsque vous photographiez une éclipse lunaire en utilisant la technique du grand angle, vous capturez un instant de l’éclipse et le paysage.

Lorsque vous utilisez la technique du Star Trails, vous capturez plusieurs heures de l’éclipse dans une image.

Avec la technique de l’exposition multiple, vous allez combiner les deux, en capturant sur une même image, une séquence de clichés individuels qui va montrer l’éclipse à travers toutes ses étapes.

 

Pour la mise en place, vous allez utiliser la technique des Star Trails, mais ne faîtes  pas de pose longue !

Chaque cliché doit être parfaitement net, donc on calcule le temps de pose maximum.

 

Les réglages de  votre APN:

 

On essaie à 400 ISO et si votre photo est trop sombre, vous pouvez monter jusqu’ à 1600 ISO.

 

–  Placer l’ouverture de votre  grand-angle sur f/5.6 ou f/8.

 

– Ajuster la vitesse d’obturation en fonction de la luminosité de la lune. 

Astuce : Vous pouvez utiliser le Mode Priorité ouverture / AV.

 

Le Shooting :

Après avoir effectué vos réglages, vous êtes prêt à débuter votre shooting.

Prenez déjà un premier cliché avant que débute l’éclipse puis imposez-vous un intervalle régulier entre chaque prise de vue pour conserver une cohérence sur votre image finale ; c’est à dire que l’espacement de la lune soit uniforme au fur et à mesure que l’éclipse progresse.

 

Une fois encore vous pouvez calculer les temps de pose et les intervalles ainsi que le nombre de cartes SD dont vous aurez besoin, ICI.

 

Un intervalle de 3 minutes permettra d’obtenir suffisamment de clichés pour les « empiler » sur votre composition finale.

 

Astuce : Utiliser un déclencheur automatique/Intervallomètre que vous aurez paramétré à l’avance, (Certains NIKON possède cette fonction d’intervallomètre.)

Et pour finir : 

 

Certains reflex possèdent cette fonction d‘exposition multiple, qui permet d’ effectuer une série de prise de vue sur le même cliché, cependant il est largement préférable d’effectuer cette opération en post production.

 

Pensez bien à shooter en RAW pour bénéficier de plus de latence lors du développement de vos photos, avec votre logiciel préféré.

 

 

Pour aller plus loin…

Et pourquoi pas une Time Lapse?

timelapse annecy
Calculateur Timelapse

 

En complément de l’exposition multiple vous pouvez aussi réaliser une timelapse, il faudra simplement prendre plus de clichés pour les assembler en post-production et bien veiller à respecter un intervalle régulier.

 

Vous souhaitez recevoir la Fiche Pratique de

– Comment Photographier une éclipse lunaire ?-

 

Photo Fiches Pratiques

 

 

Et pour ne rien oublier, préparer votre sac avec  notre check-list et surtout

Faîtes-Vous plaisir  !!!

5 conseils pour monter votre expo PHOTO

interieur plexiglass photo

Et voilà vous avez décidé de faire le grand saut et de montrer votre travail…

La décision n’a pas été facile à prendre.

 

Encore  assailli(e)  par le doute, vous vous interrogez …

 

Est ce le bon moment?

est-ce que suis prêt (e)?

Que vais-je montrer ?

Qu’est ce qu’ils vont dire ?

Mais surtout la principale :

Par où je commence ?

 

Pas de panique je vous ai fait un petit mémento* pour vous mettre à l’aise…

 

 

On se détend et imaginez plutôt le vernissage de votre Expo, déambulant au milieu de la foule, vos photos recouvrant les murs.

 

 

Alors, Pourquoi pas Vous ?

 

 

Vous êtes timide, vous hésitez, vous avez le trac ?

Tant mieux !!!

Car comme disait Sarah Bernhardt  à son élève :

 

 

« Rassurez-vous, si vous n’avez pas le trac,

                                                         Il viendra avec le talent ! »

 

 

Avec l’avènement de la photographie numérique, il est plus facile de montrer son travail; et la barrière qui séparait jadis le Monde des Pros de celui des amateurs même éclairés est en train de céder !

 

Et c’est tant mieux !!!

 

Avec les réseaux sociaux, Instagram en tête, le Monde de l’image acquiert ses lettres de noblesse repoussant sans arrêt les limites de l’inventivité, de la créativité, et même de la beauté.

 

De sublimes clichés circulent chaque jour, véhiculant une émotion, que l’on partage immédiatement pour déposer un brin de bonheur à  ses proches.

Il n’y a plus de frontière, la photo est PARTOUT dans notre monde, et en un instant.

 

Pourtant il vous reste un pas de géant à franchir entre les photos de votre ordi et

les tirages d’exception accrochés aux murs d’une galerie…

 

interieur plexiglass photo
Affichez vous sur Plexiglass ou Alu Dibond

 

Conseil 1:  AFFICHEZ-VOUS D’ABORD SUR INTERNET.

 

Avant d’envisagez VOTRE EXPO in REAL LIFE, commencez par poster sur internet, partager, inscrivez-vous dans des groupes, participer à des concours, et créer votre blog ou votre site

 

Cette première confrontation avec le public va vous permettre de recueillir un maximum d’infos sur comment vos amis perçoivent votre travail, ce qu’il aime, n’aime pas, etc…

Bref, vous allez sentir si vous êtes vraiment prêt(e) à passer à la vitesse supérieure.

 

En plus, cette première étape va vous apprendre à faire des choix, des tris et déjà à présenter votre travail de façon rationnelle et artistique.

 

 

Si les retours sont positifs, FONCEZ !!!

 

 

Où allez-vous exposer ?

 

 

Cette question est cruciale car en fonction de votre réponse, vous n’allez pas choisir les mêmes photos à présenter à votre interlocuteur.

Le kit tout-en-un n’existe pas non plus en photo, c’est comme une lettre de motivation, vous allez choisir ce que vous allez montrer et comment le présenter en fonction de votre futur public.

 

 

Conseil 2:  VISEZ LE LOCAL.

 

En plus des différents salons ou festivals autour de chez Vous, n’hésitez pas à démarcher les collectivités locales. ( La plupart des mairies ont un « espace culture » à animer et ils pourraient être très intéressés…)

 

Vous pouvez aussi organiser un vernissage dans un lieu attractif Bars, restos, commerces mais n’espérez pas trop de retombées en terme de vente à moins de bénéficier d’une bonne promo

 

Et puis le Graal :   les galeries d’Art.

 

Sachez que beaucoup de galeristes ont à cœur de faire vivre l’Art dans leur communauté urbaine.

 

Astuce : Même s’il est souvent plus difficile de proposer des photos plutôt que des tableaux ou sculptures dans une galerie, vous pouvez aussi leur demander de louer un espace pour quelques jours entre 2 accrochages.

 

C’est une solution de rechange mais qui pourrait lancer votre carrière ! Il ne vous restera plus qu’à faire la promo pour CRÉER l’événement autour de votre expo !!!

Et voyant votre travail, l’animation et les retours votre galeriste pourrait être convaincu pour une prochaine fois. C’est aussi un excellent moyen d’inviter les autres galeristes et des personnes ‘influentes’ à venir voir votre travail ainsi exposé.

 

 

 

Conseil 3: Un portfolio UNIQUE ou COMMENT convaincre une galerie d’Art.

 

L’erreur que commet beaucoup de futurs exposants est de choisir la quantité plutôt que la qualité !

On se dit «  bon je vais montrer tout ce que j’ai fait et ILS choisiront. »

 

C’est une très mauvaise approche car vous dévalorisez ainsi votre travail et si vous avez visé les galeries d’Art et obtenu un rendez vous, la personne qui va vous recevoir n’aura pas beaucoup de temps à vous consacrer.

 

 

De plus les galeries préfèrent toujours les séries, car pour un public de collectionneurs avertis la série concrétise une réflexion, un travail et est l’aboutissement d’une étude réfléchie et mûrie en vue d’être exposée ou tout du moins d’être présentée.

 

 

Annecy soir

 

 

Conseil 4:  Optez pour quelques grands formats à présenter.

 

Affichez votre travail en grand format et faites-le imprimer professionnellement sur du papier ou en alu-Dibond de la meilleure qualité possible ne lésinez pas sur cette partie et n’oubliez pas de le manipuler avec des gants pour éviter les traces de doigts .

 

La photo est toujours plus belle lorsqu’elle est imprimée et bien affichée. Sans trop vous charger, n’hésitez pas à emporter à votre rendez vous un ou deux grand format ( 40*60 cm, par exemple).

 

Astuce:  Devine qui vient dîner ce soir ?

 

Ne cachez pas votre meilleur travail sur votre ordinateur, imprimez-le et affichez-le déjà sur les murs de votre maison.

Car vous ne savez jamais qui pourrait passer à la maison.

 

 

 

Conseil 5:  Comment faire le Buzz et De l‘importance de la mise en réseau.

 

 

Personnellement j’ai beaucoup de mal avec le ‘réseautage‘, mais sans une bonne promo personne ne va venir voir vos photos sauf vos proches et vos amis qui connaissent déjà votre travail…

 

 

Vous savez déjà que chaque ville  a son réseau donc :

 

 

1. Assistez aux vernissages de ‘vos’ galeries. 

 

2. Préparez des cartes de visite originales.

 
3. Discutez avec les gens, vous devez prendre des contacts pour étoffer votre carnet d’adresse.

 

4. Devenez membre des galeries et/ou inscrivez-vous sur leur liste de diffusion.

 

 

Le réseautage peut être une expérience intimidante si vous n’aimez pas socialiser, mais cela peut aussi être très amusant et peut vous permettre de faire de belles rencontres !

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin…

 

Nous allons partager en podcasts les témoignages de plusieurs stagiaires, qui vivent ou ont vécu cette formidable expérience, leur ressentis et leur retex,

mais  je vous recommande déjà l’excellent blog « pratique » de Nicolas POIZOT  EXPOSEZ-VOUS.

 

 

monter son expo

 

Pour télécharger directement le livre : 

 

 

 

monter son expo PHOTO

 

 

 

*Bien sûr ces quelques conseils n’engagent que moi, ils sont là pour vous donner des pistes et surtout pour vous aider dans cette formidable expérience.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Categories: A la Une Dossiers Nouveauté

CAMERA RAW 10.4 Mise à jour

Camera Raw

CAMERA RAW© vient de mettre à jour son célèbre logiciel pour ajouter tous les nouveaux modèles sortis sur le marché.

 

 

« Ce puissant plug-in a été fréquemment mis à jour pour prendre en charge plus d’APN et inclure plus de fonctionnalités.

Il est disponible dans Photoshop© lorsque vous ouvrez votre photo au format RAW

Camera RAW© prend également en charge les fichiers RAW au format Digital Negative (DNG).

 

Le logiciel Adobe Photoshop Lightroom© repose également sur la même technologie de traitement brut que celle du plug-in Adobe Camera Raw©.

 

Ainsi lorsque vous travaillez avec des fichiers RAW, le fichier n’est pas compressé ou traité dans la caméra comme avec un fichier JPEG,  et c’est votre logiciel de développement qui va offrir au photographe un contrôle total et artistiques sur les paramètres de conversion.

 

Les autres informations contenues dans un fichier DNG incluent les métadonnées EXIF ​​standard (comme dans les fichiers JPEG), la date, l’heure, l’APN utilisé et les paramètres de l’appareil photo. etc »*

-Source site ADOBE.COM

 

Nouveaux Modèles d’A.P.N. pris en charge:

 

  • Pentax K-1 II

  • Samsung Galaxy S9

  • Samsung Galaxy S9+

  • Fujifilm X-T100

  • Phase One IQ3 100MP Trichromatic

Nouveaux Modèles d’Objectifs pris en charge:

 

  • IRIX 11mm F4 Firefly

  • IRIX 15mm F2.4 Firefly

  • HD PENTAX-D FA* 50mm F1.4 SDM AW

  • Samsung Galaxy S9 Rear Camera 26mm F1.5-2.4 (DNG+JPEG)

  • Samsung Galaxy S9+ Rear Camera 26mm F1.5-2.4 (DNG+JPEG)

  • Samsung Galaxy S9+ Rear Camera 52mm F2.4 (JPEG)

  • SIGMA 14mm F1.8 DG HSM A018

  • SIGMA 20mm F1.4 DG HSM A018

  • SIGMA 24mm F1.4 DG HSM A018

  • SIGMA 24-70mm F2.8 DG OS HSM A017

  • SIGMA 35mm F1.4 DG HSM A018

  • SIGMA 50mm F1.4 DG HSM A018

  • SIGMA 85mm F1.4 DG HSM A018

  • SIGMA 135mm F1.8 DG HSM A018

  • TAMRON 28-75mm F/2.8 Di III RXD A036

  • Yongnuo YN 35mm F2

  • Yongnuo YN 50mm F1.8

  • Yongnuo YN 50mm F1.8

 

 

Pour télécharger* cette mise à jour sur le site ADOBE : Windows Version | Mac Version

 

Manuel d’installation.*

 

*Master Class PHOTO ne peut être tenu pour responsable quant à une mauvaise utilisation ou manipulation des logiciels, Ad -ons, produits informatiques cités sur le site, par l’utilisateur.

Categories: A la Une Dossiers

Acheter un Hybride ou un Reflex ?

G1X

Vaste question…Qui fait débat aujourd’hui.

Pour essayer d’y voir un peu plus clair nous allons déjà bien préciser les bases.

 

Alors qu’est ce qu’un Reflex ?   premier reflex apn

 

Nikon_Nasa_F4Depuis le Mavica de Sony présenté en 1981, et le Nikon F4 qui visita l’espace à bord de la navette Discovery 10 ans plus tard, l’appareil photo numérique ( APN ou DSLR) a su toucher un très large public en révolutionnant le Monde de la PHOTO au tournant du siècle.

De l’argentique nous sommes passés au numérique.

Plus de film, plus d’attente, plus de développement, une nouvelle façon de photographier était née et  l’explosion d’internet et du partage de fichiers allaient sonner le glas des soirées diapos et des albums photo sur papier…Souvenirs, souvenirs qui allaient bientôt être recouverts par les grains de poussière d’une époque révolue, relégués aux confins de la mémoire des Anciens, nimbés par une brume nostalgique et auréolés d’un charme désuet mais authentique !

A l’aube du XXI ème siècle, la PHOTO entrait dans la modernité et allait même devenir l’un des principaux acteurs de ces progrès techniques en se révélant comme le média le plus populaire et le plus plébiscité ! Tout une gamme de nouveau appareil photo allait voir le jour, comme les compact, les bridge à objectifs fixes et les DSLR à objectifs interchangeables, ou plus communément appelés les Reflex .

Et comme leurs glorieux aînés, les Reflex sont équipés d’une visée…Reflex !!!

 

Késako?

 

visee reflex

Et bien pour faire simple, grâce à un miroir (2), et à un prisme ‘redresseur’ (7) ce que vous voyez dans le viseur (8) est exactement la même chose que ce qui entre dans l’objectif (1). C’est à dire que l’image que vous voyez dans l’œilleton  correspondra par conséquent à l’image qui imprimera votre capteur, lorsque vous déclencherez votre photo. ( Le miroir basculera alors pour laisser la lumière frapper le capteur (4)).

Ce qui est ultra pratique pour réussir ses compositions, n’est-ce pas ?

Oui mais…

 

En schématisant à l’extrême, on pourrait dire qu’on a simplement placé un capteur numérique et ses circuits là où autrefois défilait la pellicule et on a rajouté à l’arrière un écran LCD….

On a bien tenté de réduire un peu le poids et l’encombrement en diminuant la taille des capteurs mais avec le Full Frame le 24-36 mm est revenu en force et ses deux principaux inconvénients aussi. Car comme vous l’avez compris, il y a le capteur, certes mais il y a aussi le miroir, qui fait exactement la même taille ! De plus le miroir doit se déplacer dans son logement à chaque fois que vous déclenchez une photo !!! C’est lourd,  techniquement c’est compliqué, çà brasse de l’air et déplace la poussière, bref c’est pas le top…

Et pour les néophytes la visée reflex a un gros désavantage par rapport à l’écran LCD ( qui soit dit en passant consomme beaucoup de batterie !), c’est qu’il ne vous montre pas l’exposition de votre image, mais uniquement la composition. Ainsi, pour se rendre compte de l’expo, il faudra ‘interpréter’ la réglette située sous l’image pour savoir si votre photo sera correctement exposée ou non.

 

 

viseur

 

Donc il ne restait plus aux fabricants qu’à inventer des appareils photo numériques à objectifs interchangeables sans miroir pour la satisfaction du plus grand nombre !

 

 

Et c’est exactement ce qu’ils ont fait avec les « mirrorless »

que nous appelons plus communément « Hybride ».

 

 

 

Plus de miroir, donc plus de prisme et tout de suite gain de poids et de place !!!

Plus facile à construire donc moins cher.

La visée se fait à l’écran donc « vous prenez exactement ce que vous voyez ».

Les objectifs  sont moins volumineux vu que la plupart des capteurs sont en micro 4/3 ou APS-C,  bien  que les FULL frame devraient arriver en force cette année chez plusieurs fabricants.

Le zoom numérique, a aussi bien des avantages…

 

Mais alors pourquoi je ne lâche pas mes reflex?

 

 

 

Serais-je trop nostalgique?

Bon, comme je vous l’ai dit j’ai craqué pour un hybride aussi. C’est ICI.

 

Panasonic-Lumix-DMC-G5-

MAIS…

 

L’hybride n’a pas que des avantages…

Et si nous parlions d’auto focus, par exemple…

Autant vous dire que dans l’état actuel des choses, si vous aimez faire de la photo sportive ou animalière, ne rêvez pas ! La lenteur de l’AI SERVO ou « suivi de sujet » va vous désespérer. ( Exception faite des Sony qui tirent leur épingle du jeu).

Et que dire des « red dots« ? Comme les optical flare les red dots sont des points ou barres rouges qui apparaissent lorsqu’on vise avec un reflet de soleil sur les lentilles. Super disgracieux !!! Bon c’est vrai on peut toujours se déplacer, c’est sûr encore que  tout dépend du sujet.

Et la durée des batteries?

Mieux vaut en prévoir d’avance car avec l’écran LCD en permanence sollicité la durée des batteries fond comme neige au soleil !

 

Et quid du traitement des couleurs?

Habituée aux Digimarc de Canon ou Nikon, les trop forts contrastes de mon Lumix me choquent. Mais si vous aimez pousser la saturation de vos écrans, là vous ne serez pas déçus !!! Perso je trouve que l’on perd beaucoup trop de nuances de dégradés, mais ce n’est que mon avis…Les goûts et les couleurs…

 

 

 

En conclusion, tout dépend de votre pratique de la PHOTO, une fois encore…

L’avenir semble être pour les Hybrides mais je pense que les Reflex numériques ont encore de belles années devant eux, donc autant les faire cohabiter pacifiquement .

 

 

 

canon EOS M6    canon 6D Mark II

Pour aller plus loin :

 

 

 

 

 

Categories: A la Une Dossiers

Un hybride pourquoi faire ?

Panasonic-Lumix-DMC-G5-

 

ça y’ est j’ai craqué pour un hybride !!!

Et je vous donne mes raisons…

 

 

Malgré le confort et la qualité que procurent un Reflex, un inconvénient majeur saute immédiatement aux yeux…Son encombrement et par conséquent son poids !!! Loin d’être discret, le Reflex n’est donc pas le compagnon idéal des ballades quotidiennes, et j’hésitais parfois à me charger inutilement en objectifs et autre matos pour aller au coin de la rue.

Bon il fallait bien me résigner mon cher ‘Reflex’ ne convenait plus et j’allais devoir lui adjoindre un autre fidçle compagnon de route. Oui, mais lequel?

 

Un compact ? 

 

Certes, j’allais gagner en poids, mais du même coup je perdais toutes les fonctionnalités de mon Reflex !!! En plus, je trouve que mon smartphone fait pratiquement aussi bien. Donc pour moi, un compact ne présentait aucune utilité…

 

Un bridge?

 

Oui, peut être….Mais malgré son zoom je me limitais aussi puisque je ne pourrais plus changer d’objectif ; ce qui est hyper frustrant quant on aime jouer sur la profondeur de champs.

 

Alors un hybride?

 

BINGO !!! Je récupérais ainsi mes objectifs adaptables avec une bague en plus du  zoom ( 14-140 mm) ‘équivalent à un 28-280 pour un Full Frame) livré dans le pack, et surtout un grand capteur puisque c’est un APS-C ou un micro 4/3 pour la plupart d’entre eux ! En plus je n’étais pas trop dépaysé question ergonomie du MENU par rapport à un Reflex, et bonus je récupérais en prime la possibilité de filmer en 4K et une montée en ISO assez incroyable pour un si « petit » APN…

Excellent !!! J »avais enfin trouver un appareil peu encombrant, pas très loin de mon Reflex avec les modes ASPM, offrant un bon mode Rafale, une montée en ISO, et toutes les possibilités créatives d’un  capteur assez grand avec possibilité d’objectif interchangeable. un bon compromis pour lâcher mon Reflex sans trop faire de concessions.

 

Autre avantage: Le budget

 

Là aussi une autre bonne surprise !!!! Les hybrides ayant le vent en poupe, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour proposer aux amateurs de Photo, d’excellents APN sous la barre des 800€, voire 500 € avec les promotions.

 

Alors quelle marque choisir ?

Comme vous le savez, pour moi l’importance d’un bon parc d’objectifs est crucial ! C’est pourquoi j’ai opté pour la gamme qui en propose le plus: PANASONIC – OLYMPUS et j’ai choisi un Lumix. Et j’ai rajouté un petit caillou 20 mm 1.7 hyper lumineux pour le street  et les portraits de rue

 

C’est sûr que lorsqu’on s’est habitué au poids d’un Reflex le changement est radical.

En conclusion , je l’emmène partout, tellement il est léger, compact et discret. Mission accomplie !

 

Un petit tour sur Amazon pour vous faire une idée d’un hybride photo

Canon 6D Mark II contre Canon M6

canon EOS M6

Retour sur une année riche en sortie

 

L’année 2017 a été importante pour les constructeurs d’appareil photo numérique; Sony a frappé très fort dans la gamme hybride avec son A 6500 et son A9 pour les pros orientés vers la photographie sportive, Canon a (enfin!) sorti le 5d mark IV, si attendu, et pour les amateurs avertis le 77D, sans oublier le Nikon D7500, version allégée du si apprécié D500, mais à un prix plus abordable, et pour ceux qui pratiquent également la vidéo le déjà fameux Lumix GH5 !

 

Bref la concurrence se veut de plus en plus rude et le choix devient de plus en plus cornélien pour le passionné de photo.

 

Toujours fidèle à Canon, (et oui on ne se refait pas !) je souhaitais revenir sur deux autres APN, qui seraient presque passés  inaperçus si leur performance n’avaient pas pris tout le monde de court le M6 et le 6D Mark II.

Le Canon EOS M6  et le Canon EOS 6D Mark II sont deux A.P.N. de 24 et 26 Megapixels dont les sorties ont eu lieu respectivement, en février 2017 et en juin 2017.

Le 6D Mark II est un reflex numérique classique Full Frame, dans la droite lignée de son prédécesseur, tandis que le M6, le petit « nouveau » en hybride* APS-C est un « Mirrorless »c’est à dire un appareil photo à objectif interchangeable et sans miroir .  

 

 

Comparaison :

a) L’encombrement:

Si ceci représente un de vos critères de choix, il est évident que le M6 dispose d’un atout réel, puisque son poids et sa taille sont la moitié de ceux du  6D MarkII ! Garder cependant bien à l’esprit qu’il ne dispose d’aucun système d’étanchéité contrairement à son concurrent que l’on pourrait presque qualifié de « tropicalisé », tant son système de protection à la poussière et aux éclaboussures résiste même aux chutes de neige.

Autre critère  non négligeable, la batterie du 6D Mark II, plus lourde permet environ la prise de 1200 clichés contre moins de 300 pour le M6 .

 

 

b) Le capteur:

 

Comme vous le savez sans doute la taille du capteur  est l’un des principaux critère qui détermine de la qualité de l’ image, après le choix de l’objectif bien sûr, qui selon moi doit rester la priorité en matière d’achat. Mais si l’on doit se cantonner à la comparaison stricte entre deux boîtiers APN, il est évident qu’ un grand capteur « Full Frame« aura de plus grandes unités de pixel individuelles  offrant ainsi une meilleure sensibilité en lumière faible, avec une plage dynamique plus large et une profondeur de couleurs plus riche par rapport à un APS-C où les  pixels seront plus petits.

Je parle évidement de capteur bénéficiant de la même technologie, ici le Digic 7 pour le M6 et le nouveau 6D Mark II, qui utilise par conséquent  la technologie Dual Pixels.

 

 

c) Ergonomie et maîtrise du boitier:

 

 

Etant habituée au Full Frame, j’apprécie particulièrement l’écran du dessus du 6D Mark II pour accéder aux réglages rapides sans avoir recours à l’écran LCD placé à l’arrière du boitier; mais celui-ci étant devenu flexible sur cette dernière version, devient un avantage non négligeable pour le cadrage…

Cependant le petit M6  m’a vraiment surpris par la simplicité de sa prise en main.

Autre avantage  la qualité de son mode « rafale » avec 9 images à la seconde !!! Il faudra vraiment le faire exprès pour rater le moment décisif !!!

 

En Conclusion :

 

C’est vrai que comparer un APN à près de 2000€ contre un hybride à moins de 600€ peut sembler incongru. Cependant la qualité du M6 et les nombreuses possibilités qu’il a à offrir ouvre le champs des possibles et peut pousser plus loin la réflexion…Donc

Si vous êtes prêt à vous charger, et à investir dans un boîtier qui a fait ses preuves,  la qualité indéniable du 6d Mark II vous réjouira même si personnellement je trouve la plage dynamique du capteur toujours un peu ‘molle’…

Par contre, si vous avez déjà un Reflex « haut de gamme » et que vous souhaitez ‘voyager plus léger’, le M6, peut satisfaire bien des exigences. Outre son moindre coût et son faible encombrement, son mode vidéo 4K avec stabilisation et son mode « rafale » sont si performants qu’ils le distinguent de ses concurrents. Autant d’atouts qui jouent en sa faveur, tout comme son flash ( si vous lui ajouter un diffuseur)…

De plus, le M6 en tant qu’hybride, permet d’utiliser de très nombreux objectifs d’autres marques, grâce à des bagues d’adaptation, ce qui peut encore réduire vos coûts, si le budget est serré tout en vous permettant de disposer d’un excellent boîtier .

Plus de caractéristiques:

 

 -EOS 6D Mark II à partir de 1900€

EOS M6 à partir de 600€.